CONCERT - Les Archanges - Héros de l'aéropostale

La Maîtrise de Garçons de Colmar
Direction, Luciano Bibiloni

LES ARCHANGES
Oratorio jazz de Gerardo Di Giusto et Luis Rigou

Œuvre mêlant l’écriture classique et le jazz à la musique folklorique argentine 

Vendredi 15 juin 2018 – 20h
Eglise Notre-Dame-de-l’Assomption – Logelbach (Eglise Blanche)
Entrée libre – plateau au profit de la Chapelle Herzog

Concert organisé par les Amis de la Chapelle Herzog

Florence Pennerath, flûte
Gerardo Di Giusto, piano
Enrico Pedicone, batterie
Iannis Gaussin, ténor
Xavier Bazoge, récitant

Hommage aux hommes comme Jean Mermoz ou Antoine de Saint-Exupéry, grands aviateurs de l’Aéropostale qui, par leur force et leur faiblesse, ont eu un destin qui se fait de plus en plus rare : un destin d’homme.

Développée au lendemain de la Première Guerre Mondiale, l'aviation postale doit beaucoup au courage de ses premiers pilotes, véritables pionniers de l'aviation, que certains considèrent comme des héros. En effet, dans les années 1920, chaque vol est une aventure risquée. Presque la moitié des pilotes, radios et mécaniciens de « La Ligne » ont payé de leurs vies la consigne « priorité au courrier ».
Jean Mermoz, « l’Archange », dans le quartier sud de la ville de Buenos Aires, bien au-delà de la cantine du "Papa Bach" ou les photos décolorées le montrent soulevant une danseuse sur sa chaise par la seule force de ses bras.        

Saint-Exupéry, son nom résonne encore enveloppé d'un ronflement de moteur "Hispano-Suiza" dans les solitudes perdues de la Patagonie comme l'écho d'un mythe, le héros d'un monde, qui se laissait encore découvrir à force de courage, et que l'on pouvait encore réinventer par la puissance d'un rêve.

« L'Archange » était bien cela, un rêveur ; après avoir perdu l'espoir de le voir émerger sur le « Croix du Sud », son hydravion, à l'horizon de son dernier vol sur l'Atlantique.

Dans la cour des Invalides devant la foule, Pierre Cot, Ministre de l ’Air, prononce le 30 décembre 1936 l'oraison d'adieu à Jean Mermoz et ses compagnons :

"Dans ce grand garçon à la carrure athlétique, au sourire doux et un peu triste, au regard lumineux et tendre, gris et profond comme la mer, il y avait quelque chose qui n'était pas tout à fait humain, qui dépassait l'humain et semblait provenir de ce monde imaginaire, engendré par la foi des bâtisseurs de cathédrales, des sculpteurs naïfs des portails et de ces artisans qui savent capter, dans la couleur de leurs vitraux, la lumière des matins et des soirs. C'était, sa force et son charme, le secret de son sortilège."

Jean Mermoz, Antoine de Saint-Exupéry, Henri Guillaumet, Didier Daurat, Rolland Garros, Louis Blériot, Alberto Santos-Dumont, Henri Potez, Pierre Latécoère, René Couzinet, Alexandre Collenot, Henri de la Vaulx, Louis Breguet, Beppo de Massimi, Marcel Reine…sont tant de noms qui ont bâti la légende de l'aviation. Ce fût le temps du courage, des exploits, du sacrifice, du sang-froid.       

Pilotes de "la ligne ", qui par l’histoire héroïque de l'Aéropostale, ont laissé en Amérique du sud, au péril de leurs vies, autant de lettres : d'espoir, d'affaires, d'amitié, d'amour. Toutes ces paroles humaines qui, une fois écrites devaient encore être portées de l'autre côté de l'océan pour pouvoir enfin faire tourner le monde.